Le bon niveau, c’est celui de ton sujet!

Se mettre au niveau de son sujet change drastiquement la perception. C’est une règle qui peut grandement améliorer la force de vos photos.
Les améliorations se verront de plusieurs façons. Et se mettre au bon niveau ne veut pas nécessairement dire de se mettre au même niveau. Il y a trois type d’angle en photo.

Le niveau en plongé-Le niveau en plongée:

C’est de prendre la photo en regardant la photo de haut. De cet angle le spectateur a une impression de puissance sur le sujet.
J’utilise généralement cet angle pour faire des photos comiques. Ce n’est pas vraiment un angle flatteur, car il a tendance à grossir le front, mais il a l’avantage de faire disparaître les double-menton par contre.
Ce type d’angle est vraiment sur-utilisé lorsque les gens prennent des enfants en photos.
Particulièrement pour les enfants, il faut prendre le temps de s’abaisser. Non seulement la perspective sera meilleure, mais l’interaction avec le sujet sera plus intéressante.
Mais ça reste un angle intéressant quand il n’est pas sur-utilisé.

 

 

 

 

Le même niveau-Le même niveau:

La photo est prise à même hauteur que le sujet, yeux dans les yeux. De cette façon le spectateur se sent l’égal du sujet.
C’est mon angle préféré. L’interaction avec le sujet est plus agréable. Les sourires sont plus facile. Les visages paraissent plus égaux. L’arrière-plan est profond, plus riche et il y a plus de possibilités.
Personne ne se sent supérieur ou inférieur ce qui rend la photo plus communicative. On a l’envie et l’impression de pouvoir entamer une discussion avec le sujet.

 

 

 

 

 

Le niveau en contre-plongé-Le niveau contre-plongée:

La photo cette fois-ci est prise d’un angle inférieur au sujet. Elle donne de la prestance au sujet et donne un sentiment d’écrasement au spectateur.
Cet angle peut être utiliser pour donner de l’importance et de la gravité à un sujet ou à une scène. Si votre sujet est humain, l’idéal est que son visage ne pointe pas directement vers la caméra. Gare aux doubles mentons. L’idée de cet angle est de voir les traits du visage de façon différente, le nez un peu relevé, le regard dirigé plus haut, etc.

 

 

 

 

 

Le plus important c’est de varier.
On peut se spécialiser dans une des trois, mais le même angle, fois après fois devient redondant.
Alors osez!

Pour d’autres conseils, visitez ma section école!
Si vous aimez mes articles, suivez-moi aussi sur Facebook!