La retouche photo c’est ce qui fait la différence!

Et faire de la retouche c’est ce qui coûte cher.
Je sais et je comprends que de payer 30$ par photos ça semble cher (certains photographes chargent beaucoup plus).
Par contre, c’est inévitable si vous voulez une photo impeccable.

Donc, afin de vous démontrer que vous ne payez pas pour les beaux yeux du photographe ou pour le simple mouvement gracieux de son index, voici une démonstration de retouche photo quand même sobre, décortiquée dans toutes ses étapes.
Les premières étapes, celles de la retouches, se passent dans Lightroom.
Ensuite, les étapes finales se passent dans Photoshop. Ce sont les plus longues.

Les photos sont cliquables pour les visualiser en plus grand si vous le désirez.

Première étape – L’importation

Quand je prends une photo elle est enregistrée en format RAW. C’est un fichier non traité qui contient beaucoup plus d’informations qu’un fichier JPEG.
Par contre, il est laid.
Le RAW n’a subit aucun traitement contrairement au JPEG qui en a reçu un directement de l’appareil photo.
La photo ressemble à ça quand je l’importe dans Lightroom.
Retouche photo - Importation

Vous constatez bien qu’elle n’est pas terrible.
(Je me suis pris comme modèle, ce n’est pas parce que je suis narcissique, mais plutôt parce qu’un avant-après pourrait être gênant pour mes clients. 😛 )

Deuxième étape – L’ajustement de la balance de blanc

C’est la source de lumière détermine la couleur de la photo.
Notre œil s’ajuste automatiquement, mais pas la caméra (le mode automatique n’est pas parfait, même si il est très bon.)
Il faut donc la balancer les couleurs.
La lumière « blanche » peut passer du vert au magenta et de l’orange au bleu.

Une bonne balance de blanc est cruciale pour une photo réussie!
Retouche photo - Balance de blanc

Troisième étape – Exposition et contraste

C’est surtout à ce moment que la qualité de l’information contenue dans le fichier RAW s’avère utile.
Vous remarquerez que la possibilité d’aller chercher les détails dans les hautes lumières autant que dans les zones sombres est impressionnante.
Voici, ci-dessous, deux extrêmes pour montrer tout les détails que contient un fichier RAW.

                                     Exposition - basseExposition - HauteRetouche photo - Exposition et contraste

Quatrième étape – L’arrière-plan

Si l’arrière-plan est gênant, sur-exposé ou sous-exposé, ce n’est pas un problème.
Je m’occupe de l’exposition à cette étape avec les outils de Lightroom.
Pour cette photo, je voulais un arrière-plan sombre, mais avec les ajustements d’exposition et de contraste, l’arrière-plan est apparu beaucoup plus clair que je le souhaitais.
En sélectionnant la zone avec l’outil pinceau, j’ai pus sous-exposer l’arrière-plan uniquement.
Retouche photo - Arriere-plan

Cinquième étape – Recadrer et ajouter de la netteté

Je prends toujours la photo un peu plus large afin d’avoir de la marge de manœuvre pour un recadrage.
Un bon cadrage dirige le regard du spectateur au bon endroit et mets le sujet en valeur.
J’ajoute la netteté en dernier lieu pour aucunes raisons particulières, c’est comme ça.
Retouche photo - Recadrage et netteté

Ensuite vient le temps de passer dans Photoshop!

Sixième étape – « Frequency separation »

Le « Frequency separation » est une technique qui consiste à séparer les couleurs et les textures pour travailler sur les deux séparément.
Ça permet par exemple de corriger des variations de couleurs de peau sans affecter les rides ou les pores. De cette manière on garde le naturel de la peau. Puis, par après, je retouche les petits défauts de la photo, comme des peaux sèches, des poils ou cheveux de travers ou qui dépassent, les « bubus » (boules de mousse sur les vêtements) en utilisant la technique pour affecter le moins possible la couleur naturelle.
Retouche photo - Frequency separation

Septième étape – « Liquify »

« Peux-tu m’enlever 20 livres? »
Cette question-là, je me la suis fait poser tellement de fois. Tout de suite suivi d’un petit rire gêné.
Ben oui, pourquoi pas.
C’est à cette étape que ça se passe, mais ça ne sert pas juste à amincir.
Corriger des défauts de vêtement, redresser des dents, mettre un sourire dans le visage des gens font aussi parti des capacités de cet outils.
Je peux aussi vous faire skipper six mois de gym si vous voulez, ben oui c’est de la triche… et alors?
Par contre, je ne le fais que sur demande.
Retouche photo - Liquify

Huitième étape – « Dodge and burn »

Le « dodge and burn » consiste à assombrir des zones sombres et à éclaircir des zones claires afin de pousser l’impression de contraste.
Je ne le fait que très rarement parce que souvent, le résultat n’est plus assez naturel à mon goût.
Cette technique convient plus aux photos de mode hautement retouchées, mais utilisé avec modestie elle peut ajouter un petit quelque chose à la photo.
Retouche photo - Dodge and burn

Neuvième étape – Rehaussement des yeux

Je finis toujours par les yeux. C’est ce qui attire le plus l’attention dans une photo et c’est donc ce qui mérite le plus grand des soins.
Trop pousser rendu à cette étape peut ruiner la photo et donc, il est important de faire la retouche des yeux à la fin car  des problèmes peuvent survenir si d’autres ajustements imprévus devaient être appliquer sur la photo entière.
C’est pourquoi je m’en occupe en dernier.
Retouche photo - Rehaussement des yeux

Dixième et dernière étape – L’exportation

L’exportation dépend du besoin du client.
Normalement j’envois deux format, un pour le web et l’autre pour impression, mais parfois je sais que le fichier ne sera pas utilisé pour impression, alors je m’épargne de la place en l’exportant uniquement pour le web.
Ce fichier est beaucoup moins lourd.
Je peux aussi y appliquer une netteté spéciale pour écrans lorsque je suspecte que le site sur lequel la photo sera publié utilise un algorithme qui ruine la qualité de la photo. Facebook par exemple.
Ça redonne un peu de « pep » même si la qualité ne reste pas la même.
On signe alors le tout et voilà! (La signature c’est pour les médias sociaux, je ne la mets pas sur les photos que je remets aux clients).
Ce genre de travail prend minimum 45 minutes de mon temps.
Retouche photo - Exportation

Voilà, maintenant vous savez où va votre argent.
Merci en passant à tous ceux qui ont fait affaire avec nous, j’espère vraiment que vous êtes satisfait des photos que vous avez reçu.

Vous pouvez visualiser, dans la galerie ci-dessous, les étapes l’une à la suite de l’autre pour voir les changements apportés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *